à l'origine ce blog était fait pour exposer mes magnifiques réal' en couture (ben oui, c'est beau la foi en l'avenir...) et là, je vois que mise à part la petite robette à pois qu'est même pas terminée, la faute à ma mère, y a pas grand chose à montrer...n'écoutant que ma fierté mal placée mon courage, j'ai rangé tout mon atelier de scrap' pour installer à la place ma magnifique machine à coudre.

et là, les ennuis ont commencé...voulant rendre service à l'Homme, j'ai accédé à sa demande de lui tailler un short dans son bleu...mais non, c'est pas intime comme truc, malades, j'ai simplement pris mes grands ciseaux pour transformer un pantalon de travail en bermuda de travail (c'est qui commence à faire sacrément chaud par ici....).

Alors, jusque là, les ciseaux, j'suis au top (le scrap' ça entraine bien...), là où ça s'est corsé c'est quand j'ai voulu changer le fil de la machine: passer du blanc au noir...un truc simple, en théorie...grand moment de solitude d'abord, moi, les yeux dans les yeux avec ma Pfaff, la bobine en place, le fil à la main et infoutue de me souvenir où allait quoi et dans quel ordre...bien sûr j'avais "encore " paumé la notice alors j'ai essayé de faire marcher ma mémoire mais la machine du cours c'est une Brother dernier cri alors que moi, j'ai la Pfaff d'avant guerre...grand moment d'énervement ensuite , quand après avoir réussi à mettre le fil du haut, il a fallu mettre en place la canette ET attraper le fil...j'suis jamais arrivée à faire ce truc, les nerfs ont failli lâcher, je râlais, je pestais, je limite tapais sur la machine mais rien à faire...

C'est là que l'Homme est intervenu, genre "laisse, chérie (en vrai y m'appelle pas chérie sinon j'lui en retourne une, non mais...) je vais le faire, en CM2 j'ai fait couture..."  oué, moi je veux bien mais personne lui a dit que le CM2 pour lui ça commence à dater...il bricole 2 ou 3 trucs, il essaye sur le morceau de jean que j'avais coupé, la machine fait un bruit de tracteur , je hurle: "arrête maintenant, tu vas me pourrir ma machine" (oui, c'est bizarre comme d'un coup ce truc que je haïssais 3 secondes avant, je voulais le défendre absolument au péril de ma vie...)

il se vexe, me regarde étonné et me dit d'un air satisfait :" ben, voilà, c'est nickel...", forcément je maudissais la sainte patronne des nulles en couture pour cet affront mais, avant que j'ai fini de maudire, il a tourné le tissu et là, j'ai retrouvé le sourire....

bon, j'ai pas la photo (la faute à mon beauf qui fait rien qu'à me voler mon apn pour aller au salon du Bourget...) mais vous pouvez me croire, c'était jouissif: un espèce d'immonde paquet de fil que même pas je comprends comment en si peu de temps le fil peut faire un tel merdier noeud de la mort qui tue...la revanche est douce...

sur ce , il est parti la queue entre les jambes boire son café et j'ai pu résoudre moi toute seule comme une grande mon souci...me demandez pas comment, j'ai fait pif paf au pif et hop magie, le fil de la canette est remonté et j'ai pu faire les ourlets de mon Homme qui, sportif et gentleman reconnaissons-le..., m'a même féliciteé...l'avait plutôt intérêt le gredin !!

alors, dans la foulée j'ai refait aussi les ourlets de Zouzou leader qui fait exprès de marcher sur ses pantalons pour les user...là, vu ce que j'ai coupé , va falloir lutter pour les user...

tout ça pour vous dire que la couture... comment dirais-je...c'est déjà toute une expédition pour changer une bobine alors faire un truc....y a de la marge ...hein, Steph', la Maud, c'est pas dit que je la tente tout de suite...m'en vais remettre mes affaires de scrap' dans le salon...c'est que j'ai des trocs à honorer, moi !!!